Partagez | .
 

 Mina Ives (Heleentje Koekelberg) - Etat civil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mina Ives
Messages : 69
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 154

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 19 ans
couleur de parole:: cadetblue
avatar

Demoiselle en fuite
Ne veut pas se faire remarquer

MessageSujet: Mina Ives (Heleentje Koekelberg) - Etat civil    13.07.13 16:03


Faisons un point sur qui vous êtes !

Identité Officielle:

Nom: Mina Ives
Surnom: /
Age: 19 ans
Nationalité: Anglo-Néerlandaise
Métier: Employée dans une pharmacie
Véritable Identité:

Nom: Heleentje Koekelberg
Surnom: /
Age: 18 ans
Nationalité: Néerlandaise
Métier: Jeune fille à marier
Pour savoir comment vous reconnaître.
Mina est une jeune fille dans la fleur de l’âge,  un très beau spécimen du type caucasien. D’allure discrète elle ne laisse pas une forte impression à qui la croisera avec son gabarit fluet, sa peau pâle qui se colore à cause du soleil de Java et ses cheveux couleur chocolat dont personne ne pourrait soupçonner que ce n’est pas leur couleur naturelle.  En parlant de ses cheveux, ils sont très long lui arrivant à peu près au niveau de la taille. Elle les porte souvent relever au travail, mais préfère les laisser libre quand elle le peut pour disparaître sous les souples volutes brunes. Toujours habillée avec goût même si elle ne porte que des vêtements simples et pratiques.
Quand on prend la peine d’arrêter la demoiselle on peut s’étonner des trais de son visage qui sont fins et Harmonieux et de ses yeux noisette dans lequel on ne saurait lire les pensée de leur propriétaire.

Seules ses manières pourraient parfois trahir son ancienne vie, elle se tient un peu trop droite, à des gestes trop mesurés pour une fille élevée dans une petite ville coloniale. Son Néerlandais aussi pourrait donner la puce à l’oreille d’un compatriote, il est naturellement très soutenue, même si elle s’efforce de perde son accent.

Médisons ensembles sur vos défauts et soyons jaloux de vos qualités !
Curieuse serait un adjectif qui décrirait bien celle énigmatique petit bout de femme. Elle apprend vite et ne se lasse pas d’en découvrir toujours plus. Discrète et parlant assez peu de nature elle peut très bien s’animer brutalement quand elle a quelque chose qu’elle trouve important à dire, ou qu’elle ne comprend pas quelque chose.
Elle regarde observe, essaye de déduire.

Plus craintive avec les natifs qu’avec les Européens on peut tout de même noté qu’elle se force à leur parler à surmonter cette réserve qui l’habite.

C’est une jeune fille qui veut tout voir tout faire ! Même si parfois certaine chose lui paraissent complètement insurmontables aux premiers abords.

Ayant l’air parfaitement sympathique et agréable même si un peu sur la réserve en grattant un peu le vernis on peut découvrir une amertume qu’il était dur de lui imaginer. Elle n’a aucune confiance en la gente masculine et crois très peu en l’être humain. Ses blessures sont les vestiges de son ancienne vie.

Parce qu'on à qu'une vie ... en général.
Mina Ives est née en fin 1862 dans les Indes Britannique, d’une mère néerlandaise ayant tout quitté pour suivre le père de l’enfant qui, lui, était anglais. On en sait peut sur elle, ce qu’elle raconte a qui lui demandes ses origines est qu’elle a eu une enfance calme et heureuse même si son père n’était presque jamais là. Normal pour un marin employé sur un bateau de commerce. Elle aurait donc grandit un peu en vase clos avec sa mère expliquant qu’elle parle bien mieux le Néerlandais que l’anglais. Elle fait vaguement référence à la mort de sa génitrice faignant un petit étranglement de voix triste tout en poursuivant et racontant qu’elle est alors arrivé sur Java pour tourner la page que l’Inde était trop anglaise pour elle qui avait été élevée dans la tradition néerlandaise.

Ben entendu tout cela est partiellement faut. Cette Mina Ives à bien vécu il y a maintenant dix-neuf ans, mais elle n’a pas vécu plus que quelques mois.
Profitant du manque de communication qu’il y avait entre les administrations Néerlandaise et Anglaise, elle avait réussi à usurper l’identité de cette infortunée enfant. Pourtant était tout autre.

Heleentje Koekelberg de son vrai nom est née en mars 1863. Deuxième de sa flatterie, elle est arrivée après une sœur, Katryne Ingeborg-Koekelberg de deux ans de plus qu’elle et avant un petit frère Ewen Koekelberg plus jeune que six ans. Ses parents, Jeroen Koekelberg et Ingrid Koekelberg née Lodewijk sont des membres de la petite Noblesse de Batavia, Jeroen occupant un poste à responsabilité dans l’administration de l’île.
Toute son enfance se passa à merveille, du moins à merveille pour une petite fille qu’on gardait dans une cage dorée. Elle apprit l’étiquette, la danse, la broderie, la couture, l’art de la conversation, la politique (même si il lui était formellement interdis d’en parler il fallait savoir de quoi les hommes s’entretenaient !), la géographie, l’histoire et toute autre chose utile pour faire d’une petite fille un beau partie aussi convoité qu’un steak dans une cage de lions affamés.
Comme l’exigeait la tradition des quartiers huppés de Batavia, la jeune fille fut présentée au monde quand elle eut quatorze ans. Ce fut une grande étape dans sa vie, on passa la soirée à l’observer, à l’écouter et surtout à la juger. Etait-elle descente ? Bien éduquée ? La tête bien pleine, mais discrète et douce ?
Elle réussit cette étape avec un certain brio ayant été élevée presque uniquement dans ce but.

A seize ans ce fut une nouvelle épreuve : elle fut proposée à marier. Bien entendu il était hors de question de la brader à qui le voulait bien. Deux ans au part avant M. Koekelberg avait réussi à marier sa fille première fille à un très riche et influant industriel, il était donc de commune mesure qu’Heleenjte ai un époux aussi, voire plus, prestigieux que son aînée.
Le patriarche éconduit quelques prétendants de bas étages avant que l’offre tant attendu ne se manifeste. Elle venait de Rijkaart s'Jacob fils de Freserik s'Jacob Gouverneur des Indes Orientale Néerlandaise de son état. L’homme avait déjà une petite trentaine d’année, alors qu’Heleentje venait seulement de fêter ses dix-sept ans, mais il venait d’être veuf une mal long et incurable ayant emporté son épouse. Il ne fallut pas longtemps pour que la main de la fraiche jeune demoiselle soit promise, même si ce fut officieusement le temps du deuil.
Cette union n’enchantait guère la jeune fille, déjà il était beaucoup trop vieux  à son goût, de plus elle en avait entendu de belles sur son compte dans les salons privés de ces Dames dans laquelle sa mère l’amenait. On le disait coureur de jupon, narcissique, lâche…

Tous ceci elle put le remarquer à la soirée d’annonce officielle de leurs fiançailles. Ce soit là la réception avait été prise pour cible par des Aslis, il lui en voulait à elle seulement parce qu’ils pensaient qu’elle représentait un point faible pour un personnage important. Mais il n’en fut rien, tandis qu’elle ne retrouvait blessée son promis se vantait de prouesse de chasse…

C’est à ce moment qu’elle commença vraiment à douter de l’organisation de le société et du bienfondé de ce sacrosaint Patriarcat qui réduisait les êtres de sexe féminin à de simple utérus sur pattes avec moult pédigrée de préférence.
Elle voulait s’émanciper de cette influence, mais n’arrivait pas à tout quitté. Elle commença par s’affranchir de certaine règle de bienséance, bien entendu quand le cadre d’y prêtait. Puis elle commença à découvrir la culture l’île sur laquelle elle habitait depuis toujours.

Mais visiblement pour le destin ce n’était pas assez vite, s’est ainsi qu’il mit sur sa route cet homme inquiétant, rustre et grossier. Il la poussa dans ses retranchements, elle le trouvait insultant envers elle et sa culture, très injuste aussi.
Mais il eut le mérite d’être le déclic qui la fit réagir. Tant qu’elle resterait dans cette Cage dorée qu’était Batavia.
Cette  nuit-là elle ne rentra pas, allant s’installer chez une connaissance du domestique, ils n’étaient que deux dans la confidence. Ce dernier trouva un nouveau travail travaille essayant de dégoter un peu exposé pour ne pas risquer de croiser une patrouille de la KNIL au coin de la rue.
C’est Julia, la connaissance, qui lui trouva un travail parmi ses client.

Depuis la jeune fille à trouver un travail chez un vieille pharmacien qui avait besoin d’assistant et acceptant les novices. Le vieux monsieur n’était certes pas toujours de très bonne composition mais il ne ratait jamais une occasion de l’inonder de son savoir sur les plantes et autres substances plus ou moins curatives.

Heleentje désormais rebaptisée Mina,  profitait de ses heures libres pour sillonner la ville, souvent accompagnée de Saad qui veille sur elle comme sur une de ses sœurs cadette, afin de s’ouvrir au vaste monde.

Pourtant elle n’est pas dupe. Un jour son passé la rattrapera…

La minute Joueur ou Joueuse.
Code réglement: [CODE BON] - ARCHERI
Pourquoi nous ? Steampunk forever !
Besoin d'un coup de main pour commencer ? Non c'est gentil, mais je gères.
Une petit mot ? Je ne crois pas.


Dernière édition par Heleentje Koekelberg le 29.06.14 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archeri
Messages : 235
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 26
avatar

Spectre phobique du rouge
Terreur d'Admin

MessageSujet: Re: Mina Ives (Heleentje Koekelberg) - Etat civil    13.07.13 19:10

    OH une blonde !
    Oh une fille a papa :Yaaay:

    Te voilà validéeVery Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indus-nesos.jdrforum.com
Mina Ives
Messages : 69
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 154

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 19 ans
couleur de parole:: cadetblue
avatar

Demoiselle en fuite
Ne veut pas se faire remarquer

MessageSujet: Re: Mina Ives (Heleentje Koekelberg) - Etat civil    29.06.14 22:21

Mise à jour :lama: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mina Ives (Heleentje Koekelberg) - Etat civil    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mina Ives (Heleentje Koekelberg) - Etat civil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Les formalités d'usage :: Le registre des nouveaux arrivants :: Les résidents réguliers. :: Les Betawis-