Partagez | .
 

 Cherry - Bethara Jati {fiche de présentation}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cherry
Messages : 72
Date d'inscription : 04/02/2013

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 19 ans
couleur de parole:: mediumvioletred
avatar

Dukun Civette
Prostituée pour dandys très riches et très curieux

MessageSujet: Cherry - Bethara Jati {fiche de présentation}   04.02.13 13:48


Faisons un point sur qui vous êtes !

Nom: Bethara Jati
Surnom: Cherry (nom d'usage à la Hase de Venus)
Age: 19 ans - 19 Novembre 1862
Nationalité: Javanaise
Métier: Prostituée
Classe Sociale: Dukun

Pour savoir comment vous reconnaître.
Jeune fille d’une petite vingtaine d’année avec des caractéristiques physique des javanais de souche et un quelques trais propres au peuples d’inde. Surement de lointains ancêtres provenant de ce pays, mais depuis longtemps le sang javanais a repris le dessus.
Femme de taille moyenne, avec des courbe fine de délicates et des forme certes un peu généreuse pour une javanaise, mais la nature gâte certaines mieux que d’autres. D’après le descriptif fait par le médecin de la Hase de Venus lors de sa prise de service la jeune fille présente les signes distinctifs suivants :
  • Grain de beauté au-dessus de la lèvre supérieur du côté gauche.

  • Cheveux colorés en rouge cerise noire.

  • Quelques petites cicatrices dues au tumulte de la vie d'enfant, mais rien qui n’entache sa valeur.

  • Son dos est couvert d’un fin et doux duvet dans les tons beiges surtout au centre. Au niveau de sa colonne vertébrale le duvet est plus dense et arbore une couleur noir créant une ligne. Sur le côté il se fait de plus en plus léger jusqu’à disparaitre et laisser place à de la peau nue, ce poil léger est lui moucheté de noir.

La particularité de son dos trahis une capacité bien spéciale de la jeune fille, elle peut se transformer en Viverra tangalunga plus communément appelé Civet Malaise. Dont une illustration est communiquée ci-dessous.



Médisons ensembles sur vos défauts et soyons jaloux de vos qualités !
Mademoiselle Jati est une jeune fille d’un naturel plutôt joyeux. Elle a un entrain que ses « collègues de travail » trouvent souvent communicatif.
Sociable elle n’a aucunement peur d’aller vers les autres, surtout dans un cadre aussi familier que la Hase de Venus. Les anciennes de l’établissement lui ont inculqué tout ce qu’une Dame du Monde se doit de maîtriser, enfin presque tout. Cela vas de parler Néerlandais, voir quelques  rudiments d’anglais, mais juste le stricte nécessaire pour se faire comprendre, à l’art de la discussion ou le langage des éventails. Ce genre de futilité que les femmes des quartiers du centre s’évertue à maîtriser dès leur plus jeune âge. Pourtant ses talents son plus étendus.

La jeune fille sait très bien où est sa place et ce qu’elle implique, elle s’est accommoder de sans rang sociale et des inconvénients qu’il comporte.
Très rarement revendicatrice elle n’est cependant pas en reste lors qu’il s’agit de faire entendre sa voix et ses opinions. Douce elle ne cherchera pas à les imposée, elle préférera trouver un moyen plus subtile et détourné.

Dans le lieu de son travail qu’elle a l’air de trouver rassurant, elle ne se gêne en rien pour afficher la différence de sa nature. En jouant même pour augmenter sa popularité quand elle ne peut pas travailler. Cependant, hors de son cadre de travail la jeune fille est bien plus discrète et cache avec une minutie qui force le respect son dos. Personne ne sais ce qui traîne dehors et sur qui elle pourrait tomber et finir vivisection pour savoir comment elle arrive à se transformer de semble pas être dans ses priorités.

Parce qu'on à qu'une vie ... en général.
Bethara a vu  le jour, un y une petite vingtaine d’année de cela, dans un petit village qui venait seulement de se faire phagocyté par la coopérative agricole. Le Dukun là-bas était le frère du père de la petite fille, autrement dit son oncle. Les deux hommes avaient reçu la même éducation ils en savaient autant l’un que l’autre sur les secrets de la nature, même si l’un de des deux ne pouvait pas communier avec elle.
Leur mère n’avait pas voulu faire de différence, ne pas avoir de chouchou.

Pourtant alors que la petite n’avait que quelques semaines, les deux frères s’étaient profondément différenciés. Face au contremaître néerlandais qui était venu leur expliquer les nouvelles règles auxquelles les paysans allaient désormais se plier, le Dukun s’était interposé. Ce genre de personne était une cible de choix pour les colons, ils représentaient la sagesse du peuple javanais, son pouvoir et pour cela il perdit la vie. Si ils pouvaient si facilement abattre cette sorte de champion, c’est bien que les bataves étaient supérieurs.
La mort de son frère marqua à jamais le père de Bethara, mais lui ne s’interposa pas, il ne voulait pas s’en aller laisser sa femme et sa fille seule.

Quelques autres essayèrent de se dresser contre le système, mais quelques passages à tabac plus tard, la révolte se calma.
Le village fut déserté au profil des logements pour ouvriers agricole de la coopérative, tout fut transformer en terre agricole. C’est dans ce climat tendus que la petite Bethara se passa la première année de sa vie. Quand la petite fille commença à s’éveiller au monde ses parents se rendirent à l’évidence, ils ne voulaient pas de cette vie-là pour elle.
C’est ainsi qu’ils prirent la décision d’émigrer en ville. Ils trouvèrent un petit appartement miteux dans le quartier de Batavia Timur. Le pôle industriel était bruyant sale et pas toujours très bien fréquenté, mais au moins s’était en ville.

Ce fut vers quatre dans que la mère que Bethara nota que le dos de sa fille devenait plus doux et se colorait dans des tons qui n’étaient pas habituels. Cela n’avait aucune autre signification que celle qu’elle pensait.
Ce ne fut que quelques jours plus tard que la petite fille se changea pour la première fois en civette. Le père de la petite fille se mis en tête de lui expliquer tout ce qu’elle devait savoir sur les plante, la nature et leur secrets. Mais elle n’était pas très assidue, bien plus attirée par les lumières de la ville que par la verdure.

Quand elle avait treize ans l’adolescente commença à filer un mauvais coton. Elle avait de mauvaise fréquentation, passant le temps que ses parent était au travail seule, dans la rue avec des gamins plus âgés et qui avaient des talents pour la rapine et les choses illégale bien plus poussé quel les parents de la petite Bethara n’auraient pu l’imaginer dans leur pire prévisions.
Un mur commença alors à l’hérité entre les parents et leur enfant.

Plus ils la réprimandait, plus elle passait de temps dans les rues avec sa bande, apprenant à faire les poches de passants et à voler pour s’octroyer un peu de confort, celui que le médiocre salaire de ses géniteurs ne pouvaient pas lui procurer.
Au fond, elle n’était pas mauvaise, elle voulait juste quelque chose de mieux que l’avenir tout tracé qui s’offrait à elle.

Ce fut quand elle eut seize ans que sa vie bascula, elle essaya de faire les poches de la mauvaise personne. Cette Dame richement vêtu semblait une victime toute trouvée. Les cocotes Bataves étaient des proies faciles, les mètres de tissus dans lesquelles elles se drapaient les rendait insensible aux petites mains fines qui se glissaient pour décrocher une bourse ou piquer un sac a mains.
Celle à qui Bethara avait essayé de soulager sa bourse n’était autre que Wilhémina Roelof, la gérante de la Hase de venus, une telle femme ne se déplace jamais seule. La garde du corps qui l’accompagnait ne loupa pas une miette de l’action et commença à prendre en chasse la petite voleuse. Elle était agile et rapide mais lui l’était encore plus. Ayant réussi à ne jamais se faire prendre et n’ayant aucunement l’intention de commencer maintenant, la jeune fille préféra se transformer pour mieux filer dans une ruelle et se tapir dans l’ombre. Elle attendrait que le molosse passe pour se frayer un chemin jusqu’à chez ses parents.

Il était tôt dans l’après-midi, et donc ni sa mère, ni son père n’étaient là quand Bethara ouvrit la porte du petite logis plus nue qu’un vers. La jeune fille ne put retenir un cri quand elle trouva en plein milieu de la pièce, la cocote et son chien de garde. Se précipitant sur le premier linge venu elle essaya tant bien que mal de cacher sa nudité.

« Je … Je … euh… »

Des excuses ? Savait-elle seulement en formuler à cette époque.

« Tes amis sont plutôt facile à acheter, tu devrais les choisir un peu mieux… »

La femme face à Bethara avait une assurance qu’elle n’avait encore jamais vue, le monde semblait lui appartenir et cela fascinait la jeune fille.

« Très belle démonstration que tu nous a fait là. J’ai ai entendu parler il y a quelque temps, on m’a dit que seule les javanais avait ce fabuleux don… et qu’il était très rare.
Je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps. Je tiens la Hase de Venus, le club de gentleman comme les snobs aiment l’appeler, le plus couru de la ville. C’est un bordel amélioré en somme. J’en suis l’unique propriétaire et la gérante exclusive.
Mon établissement est toujours à la recherche de profil atypique et exotique et le tien m’intéresse au plus haut point. En plus tu es plutôt jolie ce qui ne gâche rien. »


La Dame se leva, majestueuse, puis se mis à tourner autour de l’adolescente la scrutant de haut en bas et de bas en haut.

« Je ne vais pas te mentir, la vie de prostituée n’est pas quelque chose de facile, tu vas louer ton corps le pousser ses limites, parce que tu devras travailler même quand tu n’en a pas envie car tu es à la disposition du client. Tu passeras des heures à t’entretenir pour être désirable, tu feras la conversation a des gens qui tu n’as pas envie de parler… surtout tu seras considéré comme un moins que rien, une désespérée, ou une femme lubrique il faudra vivre avec. »

Marquant une courte pause elle reprit.

« Mais tu seras bien payé, très bien payé et plus du sera douée, plus tu pourras leur vidé les poches. Ce taudis en une semaine de travail tu pourrais en être propriétaire et en un mois tu aurais de quoi le rénover pour en faire quelque chose d’habitable… »

Jeune et insouciante Bethara ne mis pas longtemps à accepter. Tout cet argent qu’elle pourrait avoir, tout ce confort, cette facilité de vie qu’on lui avait toujours refusée à cause de ses origines ils étaient à portée de sa main. Elle ne prit même pas la peine de laisser un mot à se parents, ils ne comprendraient pas de toute façon.

Bethara travailla un an en tant que femme de chambre à la Hase, c’était la coutume, les nouvelles recrues se rentabilisaient en travaillant et elles se formaient au protocole  et tout ce qu’il leur fallait apprendre pendant leur temps libre. Parfois la jeune fille se soustrayait à ses études pour traîner encore un peu dans les ruelles des quartiers pas bien riches.

C’est à ses dix-sept ans que l’apprentie fut jugé assez cultivée et parfaite pour être présenté au monde, au petit monde du bordel la Hase de Venus.

La minute Joueur ou Joueuse.
Code réglement: [CODE BON] - ARCHERI
Pourquoi nous ? Parce que Very Happy
Besoin d'un coup de main pour commencer ? Non ça ira, merci.
Une petit mot ? libellule !


Dernière édition par Cherry le 18.08.14 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berbalang
Messages : 16
Date d'inscription : 07/09/2012
Localisation : Dedans les cimetières
avatar

Necrophage aux allures étranges,
Comparse Admin d'Archeri

MessageSujet: Re: Cherry - Bethara Jati {fiche de présentation}   04.02.13 19:44

Bienvenue la civette !

* Sent qu'il va discrètement aller faire un petit tour à la maison des plaisirs de la Hase de Vénus, incognito bien sûr, pour pas qu'Archeri ne l'apprenne et parce qu'un nécrophage de son espèce dans un lieu pareil ça risque de faire un drôle d'effet aux clients... *

hum... sinon, rien à redire je pense... si ce n'est peut-être de préciser un peu depuis combien de temps la demoiselle exerce son métier? nan.. juste pour info, c'est tout. Et puis corriger les éventuelles fautes d’inattentions.

Sinon tu es Validée ! (On ne refuse rien à une bestiole aussi craquante.)

Bon jeu! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherry
Messages : 72
Date d'inscription : 04/02/2013

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 19 ans
couleur de parole:: mediumvioletred
avatar

Dukun Civette
Prostituée pour dandys très riches et très curieux

MessageSujet: Re: Cherry - Bethara Jati {fiche de présentation}   18.08.14 20:07

Fiche mise à jours  :bummy:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cherry - Bethara Jati {fiche de présentation}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cherry - Bethara Jati {fiche de présentation}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Les formalités d'usage :: Le registre des nouveaux arrivants :: Les résidents réguliers. :: Les Dukuns-