Partagez | .
 

 À régulariser - Menyihirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Berbalang
Messages : 16
Date d'inscription : 07/09/2012
Localisation : Dedans les cimetières
avatar

Necrophage aux allures étranges,
Comparse Admin d'Archeri

MessageSujet: À régulariser - Menyihirs   17.09.12 23:56



BERKELJoris

Des éléments de sa vie

Surnom(s) : aucun

Sexe : Masculin

Date de Naissance : Né en 1852 - 29 ans

Métier : Un gardien de cimetière et fossoyeur, on ne peut plus banal ou presque.

Situation Sociale : Menyihir

Physique : Homme robuste et de grande taille à la peau d'ébène. Creuser des fosses, déplacer des cercueils et courir après les garnements qui jouent à la balle entre les sépultures à longueur de journée, ça vous forge un vrai corps d'athlète.

Profil psychologique : Jovial et de bonne conversation avec les vivants comme avec les morts à ce qu’il paraît. Méticuleux quand il s'agit de l'entretien de son cimetière, il ne laissera jamais une tombe se délabrer ou une parcelle à l'abandon. Il déteste qu'on manque de respect à ses clients. C'est même la seule chose qui puisse le mettre en colère...

Histoire :Originaire des Antilles, vit depuis quelques années à Batavia dans une petite baraque adjacente au cimetière. C’est à lui qu’on vient demander des nouvelles de l’au-delà, ou d’autres choses moins avouables parfois…

Handicap ou problème de santé Tout va bien !

Autre remarque : Il est capable de tuer un pilleur de tombe d'un seul coup de pelle ! Non c'est pas une blague... enfin il connaît d'autres moyens tout aussi efficaces mais ça demande un peu plus de temps et de préparation.







RYKAARDSMagda

Des éléments de sa vie

Surnom(s) : aucun

Sexe : Féminin

Date de Naissance : 821 et quelques, la gente dame n'a pas moins de 60 ans

Métier : Mendiante / "fille de joie" / Prodigue certaines "médecines" interdites

Situation Sociale : Menyihir

Physique : Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne fait pas son âge. Par d'étranges procédés, elle sait préserver la jeunesse de son corps et ne paraît pas avoir plus de la trentaine.

Profil psychologique : Ravagée par le chagrin, maintenue en vie par un fol espoir, la misère lui a arraché ce qui lui restait de raison. Ne lui parlez pas de ce qui est "bien" ou ce qui est "mal", elle n'a plus ni morale, ni vertu, ni attache. Ce qu'elle fait elle le fait pour survivre.

Histoire : Ce que l'on raconte à son sujet ? Bien des choses, en somme... Tout d'abord, on dit qu'elle fut une honnête femme du peuple délaissée par son homme et tombée dans l’opprobre.
Pourtant réputée vertueuse, elle tomba enceinte alors que son mari demeurait absent depuis deux ans déjà. Seulement ce que l'on excuse aux hommes, on ne le pardonne pas aux femmes. Je parle d'infidélité, vous l'aurez compris. Essayant de dissimuler la chose pour échapper à l’humiliation publique, elle accoucha en cachette… mais l’enfant ne survécut pas.
Elle ne put trouver la force de l'enterrer.
Des voisins malveillants, qui la soupçonnaient depuis longtemps de pratiquer des rites allant à l'encontre de la bonne morale chrétienne (sûrement hérités d'ancêtres païens), la dénoncèrent aux autorités.
Traînée en justice pour sorcellerie et meurtre de son fils illégitime (en réalité mort-né), elle fut condamnée à être pendue. Pourtant déclarée morte par le médecin légiste après avoir subi son supplice, elle se releva dans la voiture qui la conduisait à la morgue et s’en évada. Personne ne se lança à sa poursuite. Après tout n’avait-elle pas purgé sa peine?
Depuis elle ère dans les rues de Batavia, vêtue de guenilles mais ma foi, encore assez désirable. Quelques badauds daignent lui échanger un peu d’argent contre ses "charmes". Dans les quartiers du port qu’elle arpente jour et nuit, lorsqu’elle n’officie pas dans la noirceur d’un bouge crasseux, elle cherche son unique amour, source de tous ses maux endurés; le père de son défunt petit, l’homme venu de la mer auquel elle succomba un soir et qui depuis n’est jamais reparu.

Handicap ou problème de santé: Rendue folle par la douleur.

Autre remarque : Certains disent qu'elle a déterré le cadavre de son nourrisson qu'elle ne pouvait se résoudre à abandonner. Paraît-il qu'elle continue de l'allaiter et de lui prodiguer tout les soins et l'affection qu'une mère donne à son enfant, cela même malgré sa mort...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archeri
Messages : 235
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 26
avatar

Spectre phobique du rouge
Terreur d'Admin

MessageSujet: Re: À régulariser - Menyihirs   19.11.13 14:20



LOMELCoral

Des éléments de sa vie

Surnom(s) : Cora

Sexe : Féminin

Date de Naissance : 17 ans

Métier : Apprentie d’une prêtresse vaudou.

Situation Sociale : Menyihir

Physique : Élevée dans une famille d’ex-esclaves très conservatrice sur les traditions de la région d’où ils étaient originaires. Au fur et à mesures des années elle a subi de nombreuses scarifications rituelles qui lui ont marqué la peau. Ses cheveux frisés et ses grands yeux marron lui donnent un air angélique qui camoufle très bien les agissements douteux qu’elle pratique dans le secret du cabinet de son mentor.

Profil psychologique : Discrète, et farouche au premier abord, elle se révèle redoutable en affaire quand sa patronne lui laisse les rênes de son cabinet clandestin. Voire redoutable tout court, quand on s’en prend à elle.

Histoire : Les parents de Coral ont été parmi les derniers esclaves à avoir été acheminés dans l’île juste avant l’abolition de l’esclavage. N’ayant pas de quoi partir de l’île ils s’y sont établis, survivant comme ils le pouvaient entourés d’autres comme eux.
Les premières années furent dures, c’est dans ces conditions que Coral a vu le jour. Pourtant les années qui suivirent furent meilleures, les patrons s’apercevaient qu’un travailleur noir était aussi bon qu’un Javanais ou qu’un occidental.
La prêtresse du village, qui avait été déportée comme eux, reconnut en leur fille le potentiel pour lui succéder. Coral n’avait alors que 13 ans.
En quatre ans d’apprentissage elle n’a appris qu’une fraction du savoir de son professeur, certes une grosse fraction, mais elle n’a pas appris à faire les grosse manipulations sur l’âme humaine.

Handicap ou problème de santé: Rien de particulier, enfin rien de connu …

Autre remarque : Elle a tendance à utiliser le vaudou dès qu’elle le peut sans forcément y réfléchir.







ANDERSONWarren

Des éléments de sa vie

Surnom(s) : aucun

Sexe : Masculin

Date de Naissance : 26 ans

Métier : Gérant d’une maison de passe.

Situation Sociale : Menyihir

Physique : Homme blanc de taille moyenne, la peau tannée par des années passées en Afrique. Warren est tout ce qu’il y a de plus normal d’un point de vue purement anatomique. Son œil droit est un œil mort, il le doit à un fauve croisé au court d’un voyage, trois cicatrices de grande taille accompagnent ce petit défaut. Même avec cela le jeune homme a un certain charme, ce qui lui sert bien dans son travail.

Profil psychologique : Ancien guide chasseur, Warren est un homme patient, et très souvent maître de lui-même. C’est un homme déterminé qui n’aime pas vraiment qu’on lui résiste.

Histoire : Ancien guide pour riches en quête de sensations et de trophées en Afrique, il a dû arrêter son activité quand une chasse au lion a mal tourné. Déconcentré par son client qui criait a s’en rompre les cordes vocales, il avait loupé son tir et avait dû abattre la bête au corps à corps y laissant au passage son œil. Le client l’avait laissé là blessé, Warren avait été recueilli par une tribu d’Africains qui l’avait soigné plus pour ne pas fâcher les divinités que par pur altruisme. C’est la prêtresse du village qui l’avait soigné. Durant la convalescence il s’était montré très attentif aux rituels de la prêtresse, que ce soit ceux qu’elle pratiquait dans l’intimité de sa tente, ou ceux qu’elle pratiquait en public pour obtenir des réponses à de graves questions ou calmer les esprits.
Le fait est qu’il avait appris les bases au contact de cette tribu.
Lorsqu’il fut chassé car il allait mieux, il prit la décision de quitter l’Afrique, aucun noir ne voudrait plus faire confiance à un blanc, de plus il était assez connu pour son talent à abattre de gros animaux.

Son choix se porta sur Java, et Batavia, une grande ville toujours en mouvement, qui avait été une plaque tournante du trafic d’esclaves. Parfait.
En arrivant il fit quelques petits boulot pour survivre. Et trouver quelqu’un qui voulait bien lui apprendre les subtilités des prêtresses vaudou.

Handicap ou problème de santé: Gros connard ?

Autre remarque : Il met en pratique ses apprentissages pour envoûter des filles qu’il a ramassé ici ou là ou que son charme et ses histoires ont eu le malheur de captiver. Grâce à elles il a ouvert un bordel très en vogue dans le port avec des prix très bas pour un service des plus corrects.
Dans son bureau une armoire toujours sous clé contient des poupées avec une mèche de cheveux de chacune de ses « filles ». Elles sont là pour assurer la soumission totale des prostituées qui travaillent pour ses beau yeux, enfin son bel œil, au sens propre. À cause de l’envoûtement dont elles sont victimes, elles reversent tout l’argent de leurs passes à leur patron qu’elles adorent.

Quand elles sont trop vieille ou trop épuisées ou trop malades, voire enceintes, il leur fait prendre un puissant somnifère, les abandonne dans une ruelle et brûle leur poupée pour les libérer de leur sortilège.
Elles se réveillent comme un lendemain de soirée trop arrosée, et mettent des années à se souvenir complètement ce qui s’est passé durant la période où elles étaient sous le charme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indus-nesos.jdrforum.com
 

À régulariser - Menyihirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Les formalités d'usage :: Le registre des nouveaux arrivants :: Ceux en attente de régularisation.-