Partagez | .
 

 Meet my Family...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Meet my Family...   04.06.14 0:35

Greta Kiana Lara Van der Poest
(Van Dompseler de son nom de jeune fille)

                       

Greta est la mère biologique de Thomas, bien qu'il ne lui ressemble en rien physiquement - il n'a hérité d'elle que le bleu ciel de ses iris, fort heureusement pour lui pourrait-on ajouter. Peu gâtée par la nature, Greta est née cadette d'un petit bourgeois à Amsterdam, et dès sa naissance, on ne savait pas vraiment quoi faire d'elle. L'idéal aurait été de pouvoir la marier au plus tôt au meilleur parti possible - hélas, son visage à la fois rond et pointu, son nez busqué et ses yeux ronds et globuleux, d'un bleu mystique, n'étaient pas pour faire battre les cœurs des riches nobles de salon. Pourtant, lorsqu'on se donnait la peine de l'observer plus en détail, on pouvait noter la délicatesse de son teint lunaire, la finesse de son grain de peau si clair, sa silhouette haute et élancée quoi que pulpeuse, et le lustre de son épaisse crinière blonde et bouclée. Mais le problème était que pour relever tous ces menus détails, encore aurait-il fallu accorder un peu d'attention à la jeune femme qu'elle devenait...

Femme sans histoire, au caractère doux et effacé, elle accepta son mariage avec M. Hugo Andre Conrad Van der Aberson de bonne grâce - certes, elle était vendue comme un objet au plus offrant, mais la beauté de son époux n'avait rien pour la rebuter, au contraire. Mais il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que malgré toute sa gentillesse et son amour, les sentiments sincères qu'elle nourrissait pour son mari ne seraient jamais partagés. Le cœur brisé, elle n'osa jamais faire part de ces sentiments, et son époux la traita avec dédain et mépris jusqu'à la fin de sa vie, lui préférant les prostituées des bas quartiers et leurs charmes exotiques, disposant d'un sens des responsabilités à peine assez développé pour lui engendrer un fils.

Elle reporta alors tout son amour sur ce fils unique, qui ressemblait tant à son mari bien aimé. Elle insista pour le nourrir à son propre sein, et fit son possible pour superviser quasiment toute son éducation, faisant de Thomas un jeune enfant calme et posé, au regard brillant d'une intelligence curieuse et créative, doté de la beauté de son père et de la douceur de sa mère. Lors de l'annonce de la disparition et de la mort probable de son époux, Greta, qui n'avait alors que 25 ans, et un visage encore très frais, fut ravagée. Mais ce n'était rien comparé à ce fameux jour où les huissiers virent au matin - si M. August Aalbert Caspar Van der Poest ne s'était pas présenté en sauveur inespéré, sans doute aurait-elle finit par se suicider, le visage d'ange de son fils devenant du même coup le triste rappel constant à l'être qu'elle avait perdu.

Greta ne s'est jamais leurrée dans la vie - dernière née, sans beauté, mariée à un homme qui ne l'aimait pas, elle ne s'est pourtant jamais plainte de rien, parfaitement consciente que dans l'état actuel de sa condition physique, elle ne pouvait espérer mieux. Mais ce M. Van der Poest l'intriguait - pourquoi s'était-il donc porté volontaire pour la sauver, elle qui ne pouvait rien lui apporter qu'un mariage recyclé et aucun biens matériels ?... La vérité était que M. Van der Poest avait toujours tout simplement eu pitié d'elle. Sa situation était loin d'être méconnue - on en parlait, tout bas dans les salons, pour se moquer d'elle ou la plaindre. Mais, pour une fois dans sa vie, on témoignait à Greta un peu d'intérêt - ce fut suffisant pour toucher son cœur. Elle compris immédiatement que M. Van der Poest n'appréciait pas son fils, qu'il considérait comme de la mauvaise engeance - mais elle fit le choix de fermer les yeux.

Thomas s'était profondément renfrogné depuis son remariage, et il fut infernal durant toute la traversée en vapeur - sujet au mal de mer, il mit longtemps à se remettre de son affaiblissement suite à la traversée, ce qui laissa l'occasion à Greta et M. Van der Poest de faire leurs premières apparitions dans les cercles Belandas à Batavia. Mais dès qu'il fut rétabli, le nouveau couple présenta l'enfant prodigue à la société - seulement, les choses ne se déroulèrent pas tout à fait comme prévu. Excédé, M. Van der Poest n'hésita jamais à brutaliser l'enfant - et plus ce dernier s'enhardissait et devenait grossier, plus violentes étaient ses punitions et privations diverses.

Profondément blessée par le changement de caractère de son fils, Greta n'intervint que rarement lors des colères de son époux - elle se sentait lâche et impuissante, mais ne voulait rien faire pour retourner la colère de cet homme si bon et généreux contre elle, sachant que s'il la reniait elle, elle condamnait également son fils. En compensation, elle se montrait plus douce et aimante que jamais avec Thomas - mais toujours lorsqu'elle était certaine que son mari était occupé ailleurs. Très tourmentée par cette situation, qui ne fit que s'envenimer davantage avec les années, elle tomba finalement malade d'une mauvaise fièvre, qui la laissa affaiblie et changée. Plus silencieuse encore qu'à l’accoutumée, il lui arrivait d'avoir des absences, de perdre un peu la mémoire.

C'est sur le conseil de son nouveau mari qu'elle commença la prise d'opium. Elle n'en fumait que rarement, mais la drogue apaisait ses tensions et lui permettait de se détendre durant quelques heures, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Mais très vite elle dû interrompre cette nouveauté - elle était enceinte, et cette nouvelle mis en émoi toute la maisonnée. Son mari se fit jalousement protecteur du trésor qui grandissait dans son ventre - plus aimant et attentionné que jamais, elle aurait été comblée si Thomas avait accepté de cesser sa rébellion pour rentrer dans son monde qui devenait enfin tel qu'elle l'avait rêvé, ou presque.

Mais elle qui avait cru que la naissance d'Izaak calmerait la haine qui brulait entre son mari et son fils ainé, elle se trompait lourdement. Dès la naissance de l'enfant, M. Van der Poest interdit tout contact entre les deux frères, ce qui causa une violente dispute entre Thomas et son beau-père. Ce dernier en sorti pourtant vainqueur, comme toujours, et écarta encore davantage le jeune homme de la nouvelle vie de famille. Affaiblie plus que jamais par sa grossesse, Greta n'eut pas la force de s'interposer - mais cette situation continua à la ronger de l'intérieur, jusqu'à ce qu'elle reprenne, au bout de quelques années, une consommation accrue d'opium.

Aujourd'hui, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même - elle qui avait mis tant de soin à éduquer elle-même son premier enfant, Izaak est lui pris en charge par diverses nourrices et instructeurs, sous l’œil vigilant de son père vieillissant. Souvent alitée, elle ne sort plus que très rarement de sa demeure coloniale dans les quartiers Belandas, et passe ses journées à fumer en attendant les visites de son époux et de ses fils. Malgré la dégradation de son état, Thomas continue à lui vouer un amour sans borne - il ne la tient pas pour responsable de son conflit avec son beau-père, ce qui n'empêche pas Greta d'être rongée par la culpabilité en présence de son fils ainé. Tous les jours, il passe la saluer, la sermonner sur sa consommation de drogue, et passer un peu de temps avec elle, le plus souvent pour lui faire la lecture, assez tôt le matin.

Reconnaissante face à la deuxième chance qui lui a été donné dans sa vie, elle regrette cependant que tout ne ce soit pas si bien déroulé que prévu - fatiguée par ses remords et sa culpabilité, elle noie désormais sa conscience dans l'opium, sachant pertinemment que son temps lui est compté.


Dernière édition par Thomas Van der Poest le 15.06.14 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Re: Meet my Family...   04.06.14 10:17

Feu Hugo Andre Conrad Van der Aberson


Hugo était le fils second d'une riche famille de bourgeois à Amsterdam. Enfant trop gâté, capricieux, il développa nombres de défauts en grandissant, parmi eux la convoitise, l'arrogance et la vanité. Car oui, Hugo Van der Aberson était ce que l'on pourrait appeler un bel homme - grand, mince mais carré d'épaules, ses traits étaient fins et proportionnés, sa peau pâle marbrée de tâches de rousseurs, ses yeux en amande d'un vert d'eau profond. Toujours impeccable sur lui, il portait ses cheveux bruns soigneusement gominés, se tenait toujours parfaitement droit, et observait le monde depuis sa haute stature avec un savant mélange d'ennui et de dédain qui assombrissait son regard.

Conscient des nombreux défauts entachant sa personnalité, sa famille lui chercha un parti capable de supporter un homme tel que celui qu'il était devenu. La pauvre Greta Kiana Lara Van der Poest fut la cible idéale - jeune, naïve et sans beauté, elle ne trouverait jamais rien à redire à son époux, qui en contrepartie lui assurait une vie aisée grâce aux parts commerciales dont il avait hérité. Et contre toute attente, cet arrangement était au goût d'Hugo, qui n'avait aucun scrupules à abandonner sa femme pour aller flirter dans les bas-quartiers. Joueur, fervent consommateur d'opium, il dilapida en quelques années à peine toute sa fortune au jeu - savant manipulateur, il sut pourtant repousser ses créanciers jusqu'à finalement disparaitre, probablement englouti au fond des mers avec une partie de sa flotte.

En huit ans, il ne se donna pas la peine de venir faire la connaissance de son fils unique - estimant avoir accompli son devoir, dès lors que ce fils fut né, il ne revint jamais auprès de sa femme. Physiquement, Thomas lui ressemble quasiment en tout point, à l'exception de ses yeux - moralement, il a sans aucun doute hérité de lui sa facilité au mensonge, son sens de la répartie et sa tendance à la manipulation. Quoi qu'il en soit, au vu du mal que cet homme qu'il n'a jamais connu à fait à sa mère qu'il aime tant, Thomas considère la comparaison entre lui et son père comme une grave insulte. La vérité est qu'il sait qu'il lui ressemble bien plus qu'il ne ressemble à sa mère - il prohibe le jeu, les drogues, l'alcool et les plaisirs faciles, car il craint secrètement d'y prendre goût et de "finir comme son père".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Re: Meet my Family...   04.06.14 10:39

August Aalbert Caspar Van der Poest


August était le fils ainé d'une petite famille bourgeoise à Amsterdam. D'un physique quelconque, sa peau pâle fut très marquée par son adolescence, et ses cheveux noirs et ses épais sourcils contribuèrent de tout temps à lui donner l'air renfrogné et sévère. Même ses yeux, d'un bleu translucide, étaient froid comme la glace malgré son caractère initialement doux et enjoué. Jeune homme sans histoire, il épousa une jeune fille quelconque, mais s'en contenta, homme de peu de choses. Sa femme mourut en couches alors qu'elle s'apprêtait à donner la vie à leur second enfant - leur fille ainée, à la santé très délicate, était décédée peu de temps auparavant. Veuf, il vint en aide à Greta Kiana Lara Van der Aberson dès qu'il sut dans quelle situation désespérée elle se trouvait suite à la disparition de son époux. Fatigué de sa vie à Amsterdam, à errer dans sa demeure désormais vide, il lui proposa un marché qui les sauvait tous les deux, et elle accepta.

A leur arrivée à Batavia, il ne supportait déjà plus le jeune fils de sa nouvelle épouse. Pourtant doté d'une grande patience, il n'en faisait aucune preuve envers cet enfant, qui pour lui suivait naturellement la voie toute tracée par son incapable de père. Le conflit qui pris place entre eux se fit plus violent et ardent d'années en années - il ne parvenait pas à comprendre l'ingratitude et la grossièreté dont Thomas faisait preuve envers lui, et l'attribua au sale caractère qu'il avait hérité de son père. A la naissance de son fils, August s'assura que Thomas ne puisse jamais approcher son jeune frère - sa plus grande crainte était que l'enfant ne se mette à imiter le comportement de son frère ainé, ce que August, vieillissant, n'aurait jamais pu supporter.

Chérissant son fils, aux cheveux aussi blonds que ceux de sa mère, August se détourna finalement de sa haine envers Thomas pour se consacrer tout entier à l'éducation d'Izaak, afin d'en faire un héritier modèle. Cette nouvelle occupation limite désormais les conflits entre Thomas et son beau-père, bien que la moindre étincelle ne rallume immédiatement le brasier de leur haine mutuelle. Thomas tient son beau-père pour principal responsable de l'affaiblissement de sa mère et de son addiction à l'opium, parmi tous les autres griefs qu'il nourrit contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Re: Meet my Family...   04.06.14 13:25

Izaak Herman Gustaaf Van der Poest


Izaak est le troisième enfant de August Van de Poest, et le second enfant de Greta Van der Poest. Né durant une brulante après-midi de la saison sèche, il fut accueillit par son père comme le Messie, et Greta fut heureuse de pouvoir combler son mari d'un héritier de son sang. Jeune, il était chétif et faible, et l'on craint un moment qu'il ne survive pas - mais le bébé repris rapidement les forces qui lui manquaient, et entama une croissance harmonieuse. Aussi blond que sa mère, ses yeux sont pourtant plus clairs que les siens, du même bleu glacier que ceux de son père. Il tient davantage du côté maternel dans sa physionomie, mais l'ascendance du père lui vaut des traits plus ciselés, à l'égal de la beauté de son frère ainé.

Enfant sage, docile et bien élevé, il fait la fierté de son père, qui se charge lui-même de lui apprendre la lecture et l'écriture. August emmène son fils quasiment partout avec lui, le protégeant jalousement de la mauvaise influence de son ainé - âgé d'à peine 6 ans, l'enfant ignore tout de son frère. Éduqué comme un prince, son père le destine à un grand avenir, qui pour l'instant se limite à tenter d'en faire un érudit avant ses dix ans.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Re: Meet my Family...   12.06.14 11:33

Zahira


Mystérieuse femme à la peau noire, native sans doute descendante des anciens esclaves de l'île, Thomas ne sait presque rien de cette femme, sinon qu'elle est la seule servante dans la villa qui a tenu en échec sa campagne d'éloignement général. A la fois autoritaire et maternelle, c'est elle qui prépare ses repas, et elle est la seule autorisée à entrer dans sa chambre et dans son bureau, reconverti en atelier où règne un capharnaüm sans nom dépourvu du moindre grain de poussière. Au service de la famille Van der Poest depuis leur arrivée sur l'île, Zahira a toujours pris soin de Thomas malgré son caractère de plus en plus épouvantable. Le jeune homme la soupçonne secrètement d'être une Menyihir, seule explication à son sens à quelques "accidents" survenus dans son entourage lorsque ceux-ci se montraient trop cruels envers lui.

Aujourd'hui, Thomas lui accorde une confiance totale, parfaitement conscient que sans cette femme au grand cœur, il aurait grandit plus délaissé que jamais. Il n'aime pas que l'on s'occupe de lui en général, mais accepte presque tout de Zahira, qui veille en permanence sur lui. C'est elle qui évite la plupart des confrontations entre le jeune homme et son beau-père, s'assurant qu'ils soient toujours assez loin l'un de l'autre, la maison étant bien assez vaste pour qu'ils n'aient pas à se croiser quotidiennement. Elle guette constamment les allées et venues de Thomas, s'assure qu'il se nourrisse correctement, qu'il ait un temps de sommeil relativement correct et une hygiène à peu près irréprochable. Elle ne se laisse pas impressionner par les humeurs et la rhétorique du jeune homme, et n'hésite jamais à le renvoyer dans ses buts lorsqu'il dépasse les bornes, ce qui arrive rarement. Thomas adore tout simplement cette femme d'age mûr, secrète et mystérieuse, mais maternelle et responsable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Re: Meet my Family...   04.07.14 17:06

Hécate

C'est la compagne de balade de Thomas, pour ne pas dire son unique moyen de transport en dehors de ses jambes. Fille d'un des plus beaux étalons KWPN d'un ami de Greta Van der Poest, et d'une jument pur-sang arabe amenée en vapeur des années auparavant par des anglais, la pouliche avait été conçue suite à une évasion de l'étalon, qui avait eu le temps de monter la jument avant d'être rattrapé. Le père, un étalon néerlandais de la plus belle lignée, était noir comme la suie, et considéré par beaucoup comme l'un des plus beaux chevaux importés sur l'île, pour le plus grand plaisir de son heureux propriétaire. Mais le revers de cette médaille se trouvait dans le caractère épouvantable de l'étalon, qui était en réalité immontable et à peine manipulable, et que son propriétaire ne gardait que par pur orgueil.

La mère était également une créature admirée des connaisseurs chez les Belandas - importée sur l'île par des anglais, la jument arabe était dotée d'une robe alezane brûlée, de la délicieuse couleur du café torréfié, et de crins délavés d'un blond ivoire. Là où le père était un modèle de sport, massif et musclé, la mère était petite et toute en finesse, depuis la douce courbe de son chanfrein jusqu'à ses longs paturons élastiques. Arrivée tout droit du désert, elle s’accommoda sans mal au climat de l'île, et dans ses yeux aux reflets marines brillaient une calme intelligence. Lorsque l'étalon fut retrouvé dans la pâture de la jument, il était déjà trop tard, mais ce n'est que quelques mois plus tard que le propriétaire de la jument en pris conscience. Lorsqu'elle se révéla pleine, ce fut le drame - le propriétaire de la jument fut catastrophé, celui de l'étalon au moins autant - la progéniture était encore à l'état d'embryon que déjà tous en rejetaient la charge.

C'est là que le beau-père de Thomas intervint. Âgé de 13 ans à ce moment là, Thomas avait eu l'audace de réclamer à sa mère son propre cheval, qui avait eut le malheur de faire part de la requête à son mari. Tombant d'abord sous l'emprise d'une rage folle - comme toujours lorsqu'il était question du garçon - il se rappela la querelle qui se disputait alors entre deux propriétaires de chevaux dans le cercle des Belandas. Le nœud du problème se situait dans l'avenir du poulain - aucun des deux ne souhaitait élever la progéniture... et en même temps, aucun des deux ne souhaitait abandonner pour pas un sous l'un, le coût de la grossesse de sa jument, l'autre, le prix de la monte, en se contentant de donner le poulain à qui le voudrait. Les deux propriétaires étaient dans une impasse, se rejetant mutuellement la faute de "l'accident", et ce fut donc August van der Poest qui fut leur heureux sauveur. Moyennant une somme convenable, il acheta le poulain avant même sa naissance, et au matin où la pouliche vit enfin le jour, presque un an plus tard, Thomas vint admirer sa nouvelle protégée alors que celle-ci peinait encore à se mettre sur ses longues jambes pour téter.

Officiellement offerte pour ses 14 ans, elle fut le plus beau cadeau que Thomas ait jamais reçu jusqu'à ce jour. Il la baptisa Hécate, car elle était née une nuit sans lune de la saison sèche, et que la correspondance entre son histoire et la mythologue grecque se prêtait parfaitement. Pensant jouer un vilain tour à son beau-fils, en lui faisant cadeau du produit d'une union "ratée" plutôt que d'un pur-sang, August Van der Poest fut bien attrapé. La pouliche devint en grandissant aussi belle que sa mère, bien qu'un peu plus grande et légèrement plus massive. Hécate avait hérité de la belle robe de sa mère, de son intelligence et sa vivacité naturelle, ainsi que sa grande résistance à la chaleur et son endurance. Fort heureusement, aucun trait de caractère du père ne vint ternir la personnalité de la pouliche - elle était simplement peut-être un peu vive et nerveuse, ce qui la rendait par conséquent brutale, mais jamais Thomas ne songea à s'en plaindre. Il se contenta de s'y accoutumer.

Durant les premières années, il s'occupa mieux de sa pouliche qu'une mère de son enfant. Il passait toutes ses journées auprès d'elle, jouait avec elle, lui enseignait des tours. Plus tard, il réalisa de longues balades en main avec elle pour lui faire découvrir l'île, que ce soit aux abords de la jungle sauvage ou en plein centre-ville, et peu à peu, la jument s'habitua au bruit, à la foule, et à tout ce que Thomas lui faisait découvrir alors qu'elle ne pouvait encore être montée. Il la mena également régulièrement à la plage - elle se montra d'abord particulièrement apeurée par les vagues, mais à force de douceur et de patience, Thomas parvint à l'accoutumer à tous les décors, et la jument développa une confiance presque aveugle envers son propriétaire.

Aujourd'hui, elle se comporte avec lui davantage comme un chien bien dressé que comme un cheval. Il lui voue un amour sans borne, et une confiance totale - grâce à elle, il est bien plus libre dans ses déplacements, et bien moins seul dans la villa de son beau-père. Bien que sa nervosité se soit atténuée avec l'age et l'expérience, la jument reste vive, capricieuse, et têtue, mais aussi courageuse et aimante, sachant se montrer douce lorsque Thomas vient chercher du réconfort après d'elle. Et bien sûr, sa beauté manifeste malgré le curieux mélange dont elle est issue n'est pas sans éveiller quelques regrets dans le cœur des propriétaires de ses géniteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Van der Poest
Messages : 113
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Où bon me semble.

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 22 ans
couleur de parole:: bleu orage (#9999ff)
avatar

Rebelle des Beaux Quartiers
Prince du Mauvais Caractère

MessageSujet: Re: Meet my Family...   29.08.14 13:23

Vhawa V. H. Van Der Vaals




On peut affirmer sans mentir qu'elle fut le premier amour de Thomas, bien qu'il s'en défende avec virulence si vous avez l'imprudence d'aborder le sujet avec lui. Lors de ses premières excursions à cheval en solitaire quelques années auparavant, il croisa plusieurs fois la jeune fille dans les rues aux alentours du port, et il serait aujourd'hui bien incapable de dire ce qui initia leur premier contact, ni quels fut les premiers mots qu'ils échangèrent. Toujours est-il que le charme de la jeune métis l'avait laissé tout sauf indifférent, avec ses yeux de bronze et ses traits fins d'européenne sous sa peau sombre de javanaise, et cette dernière s'en était immédiatement amusée. Timide et sans aucune expérience auprès des filles de son age, Thomas s'était d'abord montré distant et prudent avec elle, mais la fraicheur et la joie de vivre de Vhawa avaient peu à peu eu raison de sa réserve, et il avait développé pour elle un amour conférant à l'adoration.

Il admirait la jeune femme, si libre, si vivante, et en même temps dotée d'un côté sombre lui donnant des allures de fruit défendu - c'est grâce à elle qu'il apprit rapidement les rudiments du javanais, à ses côtés qu'il se perfectionnait chaque jour. C'est elle encore qui lui fit visiter jusqu'aux recoins les plus sombres de Batavia, et elle qui, finalement, l'initia aux plaisirs de la chair. Ils avaient en commun le goût de l'aventure et la passion de la mécanique, et Thomas avait sincèrement cru à l'époque avoir trouvé son âme sœur. Mais alors que son attachement se faisait plus profond de jour en jour, au point même qu'il envisageait de demander la jeune fille en mariage, Vhawa mis brutalement fin à leur relation. Elle lui expliqua, avec calme et froideur, que les bonnes choses ne pouvaient durer qu'un temps, et qu'il était donc temps que leurs routes se séparent. Désespéré, le jeune homme passa plusieurs jours à traquer Vhawa dans les rues de Batavia, la suppliant de ne pas l'abandonner ainsi, lui exigeant de plus amples explications, jusqu'à ce qu'excédée, la jeune femme ne menace de se servir contre lui de ses étranges pouvoir - c'est ainsi qu'après plusieurs mois de relation passionnée, Thomas se retrouva seul à nouveau.

Suite à cet abandon, amer et dégoûté à l'idée de toute relation avec une native, Thomas s'était juré qu'il ne se laisserait plus jamais prendre à ce genre de piège, résolution qu'il a bien du mal à tenir depuis sa rencontre avec Alysha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Meet my Family...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Meet my Family...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Les formalités d'usage :: Votre Espace :: Carnet de Liens-