Partagez | .
 

 Capitain Benjamin «Ben» Wynne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ben Wynne
Messages : 16
Date d'inscription : 10/05/2014

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 28
couleur de parole:: #336666
avatar

Capitaine de L'Arcadia
Terrible forban des Mers







Dernière édition par Ben Wynne le 11.05.14 14:13, édité 4 fois
MessageSujet: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 0:40


Je me présente ...





♦ ~ ♣ ~ ♠ ~ ♥ ♦ ~ ♣ ~ ♠ ~ ♥ ♦ ~ ♣ ~ ♠ ~ ♥ ♦ ~ ♣




Mon état Civil - Carte d'Identité :


Nom & Prénom : Benjamin Wynne
Surnom : L'Oiseau Noir
Âge :  28 ans (né le 30 juin 1853)
Nationalité : Indonésien
Métier : Pirate, contrebandier, voleur, producteur de rhum
Situation sociale : Capitaine de l'Arcadia recherché par les autorités






Ma bouille et moi - Caractéristiques Physiques


De par ses origines, l’homme fut longtemps appelé «sang-mêlé» par sa tribu. Il ne ressemblait en rien aux autres. Il a la peau clair pour un natif et foncé pour un étranger. Ben n’a jamais été petit. Il dépassait les autres enfants d’une demi-tête et, encore aujourd’hui, il est considéré comme grand et élancé. Ses cheveux bruns foncés semblent constamment désordonnés voire même négligé. Sa frange tombe mollement sur son front cachant ainsi le bandeau qu’il porte à l’œil droit. Son autre œil est marron pailleté d’or. Souvenir d’un combat du passé, une longue cicatrice lui barre la joue. Autre signe distinctif est le corbeau qu’il a de tatoué sur son torse (d'où lui vient son surnom).
Il sourit rarement et ses traits affichent plus souvent un air las. Il semble s’ennuyer plus qu’autre chose et le regard qu’il porte sur le monde est celui d’un homme blasé par la vie.
Le pirate a délaissé le chapeau typique de sa profession. Ce cliché était plus encombrant qu’autre chose. Une cape rouge et noire pend sur ses épaules et recouvre sa redingote de cuire noire. Ses pantalons et ses bottes sont de la même couleur que son haut. Son sabre et son pistolet reste toujours à porter de ses mains gantées.




Ma folie et moi - Profil Psychologique


Le jeune homme cache sa vraie personnalité derrière un mur d’arrogance et de sarcasme. Il n’agira que s’il voit un bénéfice pour lui et son action sera toujours celle comportant le plus de chance de réussite. Les actes de bravoures ne sont pas son genre, mais ferra tout pour son équipage (gagnant ainsi la confiance de celle-ci). Ben dirige son navire d’une main de fer et exige que ses hommes donnent le meilleur d’eux-mêmes. Il est roi sur l’Arcadia et tous doivent se plier à sa loi. Il répugne les violeurs et n’hésite pas à les châtier.
Malgré l’indifférence qu’il affiche, il ne reste pas froid à la compagnie des belles femmes. Il n’est néanmoins pas le prince de ses dames. Il ne cherche pas l’amour puisqu’il l’a trouvé dans son navire.
Le métis garde un attachement à sa tribu natale. Ses efforts pour oublier ses origines n’ont rien donné et il continue à s’assurer de sa sécurité. Outre cela, les autres groupes ne sont que des humains prêts à être pillés.
La claustrophobie est une peur parmi tant d’autre. Le pirate déteste les enfants parce qu’il ne sait pas comment interagir avec eux. Les serpents le répugnent depuis qu’il a été mordu par l’un d’eux.
Il a l’habitude de penser avec un verre de rhum à la main. Les meilleurs plans sont toujours ceux avec un verre derrière la «cravate».







Mes gamelles et moi - Histoire


Étrangement, les femmes et les hommes aiment les histoires de pirates. Ils sont des barbares, voleurs et truands, mais il y a une aura qui émane d’eux criant liberté. Ces contes captivent, émerveillent et horrifient, mais ces hommes et ces femmes ont réussi à entrer dans la légende par leurs méfaits.
Emmanuel Wynne, célèbre pirate français ayant arboré en premier le Jolly Roger, aurait été l’ancêtre de Benjamin Wynne. C’était l’histoire que son père servit à sa mère pour la conquérir. Celle-ci et une foule d’autres. Elle mordit bêtement à l’hameçon et offrir sa vie à cet étranger. Toutefois, si la jeune Aslis avait bien comprit les légendes, elle aurait su qu’un capitaine retournait toujours à la mer. Après l’avoir souillée, il retourna sur son navire sans se retourner la laissant seule avec un enfant en elle.
La jeune Aslis ne trouva jamais quiconque pour remplacer le pirate. Sa couche resterait vide à jamais. C’était son châtiment pour s’être donner à un étranger, et ce, malgré tous les avertissements qu’on lui avait dits. On lui prohiba d’assigner à son garçon un nom autochtone. Il devrait ainsi se souvenir à jamais son appartenance à la race blanche et qu’il ne serait pas un réel enfant de la forêt.
La mère décida donc d’appeler son enfant Benjamin Wynne puisque Wynne était supposément son ancêtre et qu’on lui avait déjà mentionné que le premier président américain se prénommait Benjamin. Selon elle, porter le nom d’un si grand homme, synonyme de libération d’un peuple, était un signe de bonne fortune. Toutefois, les gens de sa tribu ne tardèrent pas à la nommer «Sang-Mêlé». Nonobstant, il grandit parmi les enfants de la forêt et fut éduqué selon leurs us et coutumes.
Très tôt, il démontra une nonchalance qui énerva les aînés de la tribu. Il participait rarement à la plantation, n’aidait pas à la production de pierre polie et passait son temps sur un pic rocheux à regarder la mer. Ses origines le rattrapaient et il répondrait tôt ou tard à l’appel de l’océan.
Sa vie bascula au courant de sa quinzième année. Les Aslis de la petite communauté décidèrent de se révolter contre les Néerlandais et le « cultuurstelsel ». Pourquoi devraient-ils se plier devant ces blancs et leur offrir leur vie et leur temps? Personne ne peut rendre esclave l’esprit de la forêt et sûrement pas ces étrangers. Ils savaient l’opinion partagée parmi les tribus, mais aucune d’elles ne semblait prête à ouvrir en premier les hostilités. Si personne ne le ferrait, eux le ferraient. Ils attendirent l’arrivée des soldats de la KNIL pour agir. Ce fut un carnage. Le petit groupe d’une vingtaine d’hommes périrent sous les coups des indigènes. Ils déposèrent les corps sur un radeau. La rivière mena son funeste message jusqu’à Batavia.
La répression fut de plus violente. Les hommes blancs attaquèrent par centaines la tribu et eurent vite fait de réprimer la révolte. Les dirigeants de la KNIL décidèrent de faire de l’événement un exemple pour les autres communautés autochtones. Chaque famille devait remettre un garçon à la garnison. Ben n’eut d’autre choix que de suivre les soldats.
On emmena les enfants en ville où ils furent séparés. Les plus petits furent mis sous la tutelle de l’état et seraient élevés à l’occidentale. Les plus vieux étaient destiné à servir sur les différents équipages des navires de la KNIL. On enrôla rapidement les garçons qui semblaient les plus forts. Un à un les enfants quittaient, mais le métis restait là.
Il y eut soudain un grand fracas et un groupe d’hommes s’approcha de l’estrade. Ben ne comprit rien à la discussion qui se déroulait devant lui, mais une bourse fut échangée et on le poussa les derniers garçons vers les acheteurs. On les amena vers le port. Ils passèrent près de plusieurs bateaux à vapeur avant de le faire descendre dans une chaloupe. Deux hommes ramèrent et les menèrent derrière un immense roc. Derrière, Ben découvrit un imposant navire. On fit monter les garçons et Ben se retrouva pour la première fois sur un pont. Il ne pouvait décrire la sensation qu’il ressentait. Pour la première fois de sa courte vie, il se sentait chez lui.
Sa joie fut vite terminée lorsqu’un sombre homme se présenta devant eux. Il plaça son fusil sous le menton du premier garçon, lui fit tourner la tête à gauche puis à droite, fronça du nez et tira. Vint le tour du deuxième et après une inspection rapide tira à nouveau. Lorsque l’homme se plaça devant lui, le métis le fixa et ne détourna pas les yeux lorsqu’il sentit le métal froid du canon posé contre sa peau. Le juge retira son fusil du cou de Ben et le pointa sur le dernier des garçons avant de tirer une troisième balle.

-C’est quoi ton nom? demanda l’homme en rangeant son arme dans sa ceinture. Il s’exprimait dans un Néerlandais sommaire.  
-Benjamin Wynne, murmura le jeune homme. Je suis Ben Wynne, répéta-t-il dans un Néerlandais encore plus médiocre que le capitaine.
-Bienvenu sur l’Arcadia, anciennement bateau de l’HEIC. Capitaine Hawkins pour te servir. Sais-tu parler l’anglais?

Le jeune homme hocha la tête, mais il ne connaissait pas cette langue des blancs.

-Faudra que tu l’apprennes, maugréa l’autre avant de se retourner vers son second. Stew, montre à notre nouveau membre d’équipage sa couche et trouve lui des habits plus appropriés. Ensuite, renvoie le moi. Et les autres, jetez moi ces corps à la mer.

Stew poussa Ben vers les cales du bateau. Arrivés devant une couche vide, le second tapa deux fois sur le hamac et tapa le torse du garçon. Il répéta une seconde fois les mêmes gestes et haussa les sourcils. Le métis hocha de la tête; oui il avait compris. Ils retournèrent sur le pont et ils allèrent voir le capitaine qui était dans sa cabine. Un autre homme était présent. Ce dernier ne ressemblait à rien aux autres. Habillé en homme de la ville, il portait des lunettes sur le bout du nez. Il étudiait les cartes et son regard se porta sur le métis lorsque Hawkins l’interpella.

-Il lui ressemble, dit l’autre en anglais.
-J’trouve aussi. J’ai l’impression de retourner dans le temps. J’comprends toutefois pas pourquoi il voulait qu’on le retrouve. Il en a jamais vraiment parlé.
-C’était la dernière volonté de notre capitaine. Tu en as désormais la charge.
-Mouais, j’sais, mais c’est toi Doppler qui sera chargé de lui enseigner la langue. J’ai pas la patience pour ça. J’lui montrerai c’que je sais lorsqu’il saura parler.

Ben regardait les deux hommes parlés sans rien comprendre. Il ne se doutait pas que son futur se décidait à l’instant. On le chassa enfin. Le lendemain, il débuta sa nouvelle vie. Il passait ses matins à apprendre la langue des blancs et la lecture des cartes et il passait le reste de l’après-midi avec les autres membres d’équipages. Puis, lorsqu’il su assez d’anglais, on l’envoya au capitaine. Il lui apprit que l’Arcadia était un clipper. C’était le type de vaisseaux à voile le plus rapide du monde et jumelé avec la technologie, très peu de navires réussissait à rivaliser de vitesse. Le capitaine montra comment le manœuvrer.
Un jour, Ben alla voir son protecteur.

-Pourquoi moi? demanda-t-il simplement.
-Pourquoi toi?
-Pourquoi m’avoir choisi? Pourquoi m’enseigner tout ça. Pourquoi moi?
-Parce que ton père l’a demandé. C’était à lui tout ça et il me l’a confié. Et toi du même coup.
-Mon père?
-Ouais ton père. Tu t’y attendais pas? Le misérable qui souille ta mère et la laisse seule avec un gamin. Tu l’as détesté? J’aurais fait la même chose. Tu espérais le revoir peut-être? Et bien, il est mort. Rentre toi ça dans le crâne, c’était un grand capitaine.
-C’était un pirate.
-On est tous des pirates-il enfonça son doigt dans la poitrine de Ben- toi aussi.  L’HEIC, le KNIL, ils sont pas mieux que nous. Ils ont rien à foutre de ton peuple. C’qui les intéressent, c’est l’argent et le pouvoir. Tout comme nous. La seule différence entre eux et nous, c’est la façon dont on l’obtient.

Hawkins le chassa. Le temps passa et les années qui suivirent furent faites de pirateries, de commerces avec les indigènes et de boissons. Il vint un moment où le KNIL les retrouva alors qu’ils étaient amarrés dans une baie. A la vue du navire, le capitaine tenta de rejoindre la haute mer, endroit où il savait pouvoir semer son ennemi. Pour la première fois, l’Arcadia fut trop lente et les soldats néerlandais réussirent à envahir le pont. Dans la folie du combat, Ben entendit soudain Hawkins rugir.

-Traitre! Comment t’as osé?
-C’est la fin de la piraterie. Je sauve ma peau avant qu’on finisse tous à la potence.
-Sale rat.

Le métis se retourna pour voir Doppler attaquer son ancien ami. Le garçon se porta à la protection de son capitaine. A peine eut-il pointé son sabre sur son ancien professeur qu’il sentit une douleur lui traverser la joue. Il vit Doppler pointer son fusil sur lui et Ben porta sa main à sa joue pour la découvrir couverte de sang. Avant qu’il ne puisse riposter, il y eu une explosion sur sa droite et le pirate fut projeté sur le sol alors que le traite perdit l’équilibre et tomba par-dessus bord. Pris d’un excès de douleur, Ben s’évanouit.
À son réveil, il crut être sur le pont, mais il ne sentait pas le roulis des vagues qui lui était désormais familier. Le blessé se réveilla soudain lorsque son cerveau identifia l’odeur omniprésente de la forêt. Sa joue lui faisait mal, mais rien comparé à la douleur qu’il ressentait à l’œil. Il ouvrit l’œil droit comme il avait l’habitude de faire en se réveillant, mais resta dans le noir. Il se mit à paniquer. Il ouvrit l’autre œil et comprit soudain. Touchant sa tête, il sentit des bandages sous ses doigts.

-Te v’là réveillé.

La voix était faible, mais reconnaissable. En se retournant, sur lui-même, Ben vit le capitaine Hawkins allongé sur une autre table à côté de lui. Il avait plus mauvaise mine que le métis et la sueur perlait sur son visage.

-Comme ça, t’es la copie conforme de ton père. L’Oiseau Noir est toujours en vie.

Le mourant fouilla dans sa redingote et en sortit un bandeau noir. Il le lança au jeune homme.

-Fais revivre la légende. C’t’a toi que l’Arcadia revient.

Hawkins mourut dans les jours qui suivirent. Les membres d’équipages ne cherchèrent pas à remettre en cause son choix de porter Ben au poste de capitaine. Il voyait en lui le redoutable Oiseau Noir. Durant sept ans, ils l’avaient vu grandir. Plusieurs membres de l’équipage étaient désormais ses frères et ils connaissaient tous sa valeur. Il ferrait tout pour eux et eux tout pour lui.

C’est ainsi que depuis déjà cinq ans, Benjamin «Ben» Wynne, alias l’Oiseau Noir, dirige l’Arcadia contre vents et marées et qu’il mène un combat sans fin contre tous ceux osant se mettre sur son chemin.




Un petit mot sur vous ?


Le code: [CODE BON] - ARCHERI
Pourquoi nous ? Le contexte et le fait que le forum soit encore à ses débuts.
Un petit coup de main pour débuter ? Seulement avoir des gens avec qui RP.
Un commentaire peut-être ? Je suis IRL une princesse!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhawa Van Der Vaals
Messages : 58
Date d'inscription : 09/09/2012

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 20 ans
couleur de parole:: darkorange
avatar

Mécano "touche à tout",
Attention, ne pas espionner.

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 8:39

Un autre "bâtard" !!!!!!  :lawoo: 
*se sent moins seule*

Bienvenue !  Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvia Saurell
Messages : 60
Date d'inscription : 09/09/2012

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 25 ans
couleur de parole:: Bluesteel / Steelblue
avatar

Collectionneuse d'arme
Live in ponyland

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 8:50

Bienvenue à toi Al... Euuuhh Benjamin Smile


Wynne comme pour Emmanuel Wynne ?  :tinycheep: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 10:37

Un autre homme, un Vrai, un dur, un balafré! Et un Capitaine!!!
*se sent moins seul aussi*
Sans doute manies-tu aussi le sabre avec dextérité. Il est probable que nous ayons de palpitants duels en perspective.  Twisted Evil 

Je te souhaite donc la Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wynne
Messages : 16
Date d'inscription : 10/05/2014

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 28
couleur de parole:: #336666
avatar

Capitaine de L'Arcadia
Terrible forban des Mers

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 13:45

Merci pour cet accueil. C'est gentil.

Et voilà, fiche terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archeri
Messages : 235
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 26
avatar

Spectre phobique du rouge
Terreur d'Admin

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 14:24

Bienvenue :tinycheep:
Très Albatoresque !

Je n'ai pas grand chose à redire, te voilà Validé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indus-nesos.jdrforum.com
Silvia Saurell
Messages : 60
Date d'inscription : 09/09/2012

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 25 ans
couleur de parole:: Bluesteel / Steelblue
avatar

Collectionneuse d'arme
Live in ponyland

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 15:23

bienvenue ! :sheep: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Gunawan
Messages : 18
Date d'inscription : 04/05/2014

Quelques mots sur moi
âge du personnage:: 25 ans
couleur de parole::
avatar

Ondine Parmi les Hommes
Petite main d'un riche Banquier

MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   11.05.14 15:51

Bienvenue de nouveau !!  :Yaaay:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Capitain Benjamin «Ben» Wynne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Capitain Benjamin «Ben» Wynne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Les formalités d'usage :: Le registre des nouveaux arrivants :: Les résidents réguliers. :: Les Loups de Mer-